Quel parquet choisir avec du chauffage au sol ?

chauffage sol parquet

Contrairement aux idées reçues, il est possible d’associer du parquet à un chauffage au sol. Malgré tout, il est important de choisir le modèle de parquet le mieux adapté. Découvrons ensemble les possibilités offertes.

 

Les critères à considérer

Le parquet choisi ne doit pas être un obstacle à la transmission de la chaleur faite par le chauffage au sol. Pour cela, il est préférable d’opter pour un bois dense, stable et de faible épaisseur. De plus, le bois choisi doit avoir une faible résistance thermique et être en contact avec le sol.

Pour rappel, le hêtre, l’érable ou le cerisier sont des bois déconseillés pour le chauffage au sol. Des bois denses et lourds, comme l’olivier ou certains bois exotiques comme le cyprès ou l’if restent plus adaptés. Mais d’une manière générale le bois reste un isolant thermique naturel et s’avère donc moins adapté à ce type d’installation.

Le parquet en bambou est à l’inverse de plus en plus recommandé par les spécialistes en raison de ses vertus qui le rendent très efficace avec un chauffage au sol. C’est d’abord un faible isolant qui lui permettent de parfaitement propager la chaleur venant du sol dans les différentes pièces du logement. Sa forte transmission calorifique garantit une perte énergétique minimum. Il se montre en outre très peu propice aux contractions et à la dilatation et se déforme donc très faiblement, même soumis à la chaleur d’un chauffage. Souvenez vous que le bambou pousse naturellement sous des climats exotiques, chauds et humides. C’est un parquet qui convient donc parfaitement à un chauffage au sol.

N’hésitez pas à jeter un coup d’œil sur notre boutique en ligne pour découvrir les modèles disponibles.

 

Le choix du parquet pour un chauffage au sol

Pour faire le bon choix de parquet compatible avec un chauffage au sol, trois éléments doivent être pris en compte :

  • le modèle du parquet
  • la méthode de pose
  • et le modèle de chauffage souhaité

 

Pour le choix du chauffage au sol, il est conseillé d’opter pour un modèle à basse température, inférieure à 28°C. Concernant le type de pose, les experts privilégient fortement la pose collée, pour avoir un revêtement de sol au plus près du chauffage Le matériau utilisé doit quant à lui posséder une résistance thermique inférieure à 0,15 m² K/W.

 

Quant au type de parquet, voici les modèles les plus compatibles avec ce système :

 

Le parquet massif

Ce type de parquet peut être posé sur un sol chauffant. Pour cela, il est important de choisir un modèle avec des lames de 15 mm d’épaisseur maximum afin de ne pas retenir la chaleur, et une largeur maximale de 110 mm pour éviter les déformations liées à la chaleur (lames bombées). Quant à l’installation, le revêtement doit être collé en plein sur un isolant. À noter qu’il est conseillé de choisir une colle compatible avec le sol chauffant, qui permet de conduire la chaleur, sans eau ni solvant.

 

Le parquet flottant ou contrecollé

Le parquet flottant est le plus conseillé pour ce type d’installation. Si vous voulez choisir un parquet contrecollé pour l’associer au chauffage au sol, l’idéal est de choisir un modèle en multiplis. Ce modèle vous permet d’utiliser des lames de grande largeur, ainsi qu’une plus grande liberté de choix.

Quant à la pose, les consignes restent les mêmes que pour le parquet massif. L’installation doit donc être collée en plein avec une colle adaptée.

 

Le parquet stratifié

Ce type de revêtement est aussi compatible avec un plancher chauffant. Mais avant de commander votre sol stratifié, il est indispensable de vérifier la compatibilité du sol. Certaines sociétés proposent des modèles d’entrée de gamme qui ne sont pas adaptés à ce type de système. Faites attention !

 

Une fois le parquet posé, il est indispensable de laisser passer une semaine avant de rallumer le chauffage et de monter la température progressivement les 5 jours suivants. Avant la pose, nous vous recommandons également d’entreposer le parquet 2 à 8 jours dans la pièce, chauffage allumé, afin de l’acclimater aux conditions à venir. Pensez enfin à chauffer la pièce durant 8 jours avant la pose afin d’évaporer l’humidité, puis de couper l’ensemble 48h avant l’installation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *