Comment vitrifier son parquet ?

Dans l’aménagement d’une maison, le revêtement de sol occupe une place de choix. Permettant de concilier avec une certaine acuité style et durabilité, les parquets en bambou sont également très appréciés pour leur caractère écologique. Pour faire ressortir leur côté esthétique, plusieurs procédés de finitions de parquets, dont la vitrification sont utilisés dans cette optique.

Pourquoi vitrifier son parquet ?

La vitrification est un type de finition qui vous offre d’abord le privilège de protéger votre parquet en bambou. Grâce au film invisible situé à la surface de votre revêtement à la fin de cette opération, votre parquet ne pourra pas être taché ou rayé. De plus, vitrifier un parquet en bambou vous permet également de lui assurer une certaine robustesse. Ainsi, vous pourrez utiliser votre revêtement de sol écologique pendant très longtemps.

Par ailleurs, il ne faudrait pas oublier que c’est cette opération qui vous donnera l’opportunité de donner l’aspect que vous souhaitez à votre parquet en bambou. Qu’il soit brillant, satiné ou mat, ce dernier devra vous plaire et émerveiller tous vos proches. Aussi, le procédé de vitrification des parquets est très souvent aussi choisi pour des raisons économiques.

Dans quelles circonstances faut-il vitrifier son parquet ?

Comme vous aurez déjà pu le constater, la vitrification d’un parquet en bambou est une opération qui est idéalement faite après la pose de ce dernier. Les spécialistes du domaine recommandent d’en faire usage :

  • si votre parquet est exposé à un fort trafic,
  • lorsque la surface recouverte par votre parquet est exposée à la poussière,
  • et dans le cas où votre parquet en bambou est présent dans un milieu sujet à l’humidité, etc.

À travers ce procédé, vous aurez donc la chance de conserver intacte la stabilité et la splendeur de votre parquet en bambou.

Les différentes recommandations et procédures à suivre pour vitrifier un parquet

Pour réussir la vitrification de votre parquet, il est important de suivre les recommandations et de respecter les étapes ci-après.

La préparation de votre parquet

Muni de votre tenue de protection, vous devez d’abord nettoyer votre parquet avec votre aspirateur. Une fois terminé, vérifiez ensuite qu’aucun résidu ni élément gênant ne se retrouve à la surface de ce dernier.

Le ponçage

Après avoir fermé toutes les plinthes avec du ruban adhésif, poncez votre parquet. Pour que cette opération soit réussie, vous devez poncer votre parquet trois fois de suite. À la fin de votre ponçage, n’oubliez pas de dépoussiérer votre parquet et de le nettoyer avec de l’alcool à brûler ou à l’aide d’un chiffon imbibé d’eau.

Le traitement, la teinture et la vitrification

Une fois le ponçage terminé, vous devez traiter deux fois de suite votre parquet avec de l’insecticide et un fongicide. Dans le cas contraire, vous passerez directement à l’application d’un fondur pour rendre votre parquet solide et étanche. Les fibres de votre parquet ayant durci, vous pourrez enfin appliquer en deux couches votre vitrificateur sur votre parquet.

Pour obtenir un bon résultat durant cette opération, il est important que la deuxième application du vitrificateur se fasse 24 heures après la première. Par ailleurs, il est important que durant cette phase la température de la pièce reste comprise entre 15-20 °C.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *