Comment éviter que votre parquet prenne l’humidité ?

humidité parquet

Les sols en bois et parquets, quel que soit le matériau utilisé, sont souvent sensibles à l’humidité dont l’effet se fait ressentir au niveau de leur structure. Or les moyens de prévention existent mais ne sont pas suffisamment appliqués. C’est-à-dire que les origines de ce problème peuvent être évitées par de bonnes pratiques, que ce soit dans le cadre d’une nouvelle installation ou d’un sol déjà en place au moment d’un emménagement ou d’une acquisition immobilière.

Les causes de l’humidité du parquet

L’humidité du parquet n’est pas difficile à détecter. Les signes sont effectivement très apparents. Lorsque le sol se déplace légèrement, gondole, ou manifeste un mouvement quelconque par endroits, cela signifie une présence d’humidité en trop. Ce phénomène est accompagné d’une déformation du parquet. Le gondolement est le plus courant. Mais vous pouvez également faire face au décollement des plinthes.

Les causes sont classées en deux catégories principales. La première est relative à l’installation précoce. En guise d’information, le clos-couvert regroupe les éléments qui assurent l’étanchéité d’une construction. Lorsque celui-ci n’est pas encore totalement au point, toute pose de parquet sera compromise. De la même manière, l’application du sol ne peut être faite avant l’aboutissement de tous les travaux de finition, à savoir :

  • La maçonnerie ;
  • La marbrerie ;
  • La peinture ;
  • Le carrelage

Il va sans dire qu’un support humide entraine une faille de la qualité du parquet. Il s’agit donc d’une erreur à éviter.

La deuxième catégorie est afférente à l’humidification du parquet déjà installé. Cela peut être dû à une fuite ou à une remontée accidentelle de moiteur. Par-dessus tout, l’instabilité du taux d’humidité dans votre maison a la capacité d’endommager le sol en bois, il faut donc bien veiller à garder un taux d’humidité le plus stable possible durant l’année.

Quelques solutions infaillibles contre l’humidité du parquet

Si la cause de l’humidité se trouve dans la seconde raison, il vaut mieux commencer par détecter sa source. Une fois que c’est fait, utilisez un séchoir ou un radiateur mobile pour réparer la situation. Il faut toutefois savoir que cette solution n’est pas toujours efficace, surtout lorsque les dommages sont très graves comme un parquet qui se décolle carrément.

Le cas échéant, l’intervention d’un professionnel s’impose, car le parquet a besoin d’être réinstallé partiellement ou entièrement. Sinon, vous pouvez recourir à l’usage d’un déshumidificateur d’air, très efficace même pour des situations quelque peu extrêmes.

Toute analyse faite, vous vous rendez compte que le problème provient des constructions initiales. Dans ce cas, il n’y a pas 36 000 solutions. La seule chose à faire est de procéder à une nouvelle pose.

Les mesures préventives

Pour éviter l’apparition de ce genre de problème, vous pouvez réfléchir à quelques mesures préventives. En premier lieu, assurez-vous que la qualité du matériau est optimale. Une matière ayant entre 7 à 10 % d’humidité est parfaite pour prévenir les éventuelles variations de température dans la pièce où le parquet se trouve. C’est une des gros avantages du bambou par rapport aux parquets en bois traditionnel : il est naturellement plus résistant à l’humidité. C’est pourquoi il est aussi de plus en plus utilisé pour les terrasses extérieures.

Des précautions draconiennes sont aussi requises pendant le transport et le stockage des produits utilisés. Le but étant de les préserver dans un endroit sec et aéré.

Vous devez vérifier régulièrement le taux d’humidité de votre maison à l’aide du principe de la bombe au carbure. À part cela, respectez les normes liées à la préparation du support.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *