Comment est fabriqué le parquet en Bambou ?

comment est fabriqué le parquet en bambou

Pour le revêtement du sol, le parquet en bambou est un excellent choix en raison de sa viabilité économique, et des préférences personnelles. En effet, il existe différentes variétés de bambou, ainsi que différentes étapes pour en faire un parquet.

Quelles sont les étapes préliminaires de la fabrication du parquet en Bambou ?

D’entrée, il faut préciser que le Bambou fait partie de la famille des graminées, et à ce titre, il possède des caractéristiques similaires à ceux d’un arbre. Le bambou est composé de racines, désignées par le terme « Rhizomes », un tronc qui représente la tige du bambou, et le feuillage communément appelé « chaume ». C’est ce dernier qui est surtout utilisé pour la fabrication du parquet en Bambou.

Par ailleurs, il faut savoir que le bambou possède des propriétés très proches de celles des bois durs. Ceci est dû à la manière dont ils croissent et de la particularité structurelle de ses cellules. Tout ceci fait du bambou un matériel fortement utilisé dans l’ameublement, la construction en général et des parquets en particulier. Ainsi, le chaume est la partie du bambou, utilisée pour fabriquer les lames pour le parquet.

La première étape préliminaire consiste à récolter la tige et à la transformer en latte grâce à un procédé de sciage sur la longueur des fibres. Ensuite, la seconde consiste à se prémunir d’éventuelles attaques d’insectes et de champignons en traitant les lames avec les produits adéquats. Quant à la troisième et dernière étape, elle est indispensable et consiste à faire baisser le taux d’humidité, c’est donc l’étape du séchage.

Comment transformer les lames de bambou en parquet ?

Une fois toutes les lames séchées, il est temps d’en faire un parquet pour le revêtement du sol. Pour ce faire, voici les procédés effectués jusqu’au parquet fini :

L’assemblage

Cette étape consiste à mettre les lames ensemble et à les assembler à l’aide d’une presse et d’une colle liante. Cette dernière doit respecter les normes européennes en la matière. Les parquets que nous commercialisons sont exclusivement réalisés avec la colle de parquet DYNEA. Les usines qui accomplissent cette tâche sont équipées professionnellement avec des machines modernes qui sortent de grandes quantités sans compromis sur la qualité.

Lorsque les lames sont mises bout à bout, ces dernières forment un nœud visible, mais ils disparaissent quand ils sont alignés verticalement.

L’étuvage

À cette étape, il faut s’assurer de faire des parquets 100 % en Bambou, pour respecter leur caractère massif. Ensuite, il faut passer à la carbonisation pour obtenir une teinte Ambre dans une étuve chauffée de 300 à 400°. D’autres coloris peuvent aussi être réalisés de la même manière.

Préparation et finition vernis des lames

Placées sur un tapis, les lames sont enfin aspergées d’une couche de vernis, puis séchées à la lampe UV. Cependant, le nombre de couches de vernis dépend du nombre de machines sur une ligne de production. Les spécialistes recommandent d’utiliser un vernis de bonne qualité pour ne pas abîmer le parquet. Pour rénover un parquet en bambou tissé, le processus n’est pas complexe, une couche de vernis transparent suffit pour lui redonner son aspect neuf. Par contre, lorsqu’il s’agit d’une couche de peinture, la tâche peut s’avérer plus complexe, et nécessite l’intervention d’un spécialiste.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *